L’hyper contrôle : de plus en plus de personnes touchées

Dans ma pratique de coach, je constate que de plus en plus de personnes, se sentant menacées par leur environnement, en arrivent à des situations de blocage interne pouvant avoir des conséquences dramatiques. Comment les aider ?

Certes, le contrôle de soi est un comportement nécessaire qui permet de vivre en société dans le respect des autres. C’est l’assimilation des limites sociales qui nous fait devenir homme et femme dans la société.

Mais à force de devoir se contrôler dans une société qui demande toujours plus aux individus, certaines personnes finissent dans l’hyper contrôle, dommageable psychologiquement et nocif pour ceux qui les entourent.

L’hyper contrôle est par conséquent un comportement de la personne en réaction à son environnement.

Celle-ci va vouloir tout contrôler, tout vérifier, tout maitriser pour remplir son rôle social. Elle va réagir par l’émotion (colère; enfermement; larmes…) et les manifestations physiques seront, entre autres, le stress et l’anxiété, jusqu’au burn out.

Pour les aider, nous disposons de plusieurs cordes à notre arc de coach.

Tout d’abord, les accompagner à se refonder :

  • Travailler sur les fondamentaux : valeurs; limites; croyances; besoins
  • Leur faire prendre leur part de responsabilité et seulement la leur
  • Les faire raisonner en mode inverse de leur comportement habituel (Théorie d’Apter) et le mettre en action
  • Les aider à trouver des alliés
  • Travailler sur le stress

Ensuite, les aider à exprimer leurs émotions :

L’émotion est source de déstabilisation, elle perturbe la personne qui se sent menacée dans son équilibre. Elle engendre donc une peur que la personne n’aura de cesse de contrôler.

Laisser venir l’émotion et l’accueillir, c’est se faire un merveilleux cadeau à soi-même.

Enfin, leur apprendre à lâcher prise :

  • Ecouter son corps, écouter sa tête et surtout enfin, écouter son coeur
  • Accepter ses limites
  • Savoir écouter l’autre
  • Déléguer
  • Se respecter

A nous de les accompagner et de les aider à retrouver le souffle vital.

FabienneFabienne Lemaigre-Voreaux

Co-fondatrice de la Haute école de coaching

Une réflexion au sujet de « L’hyper contrôle : de plus en plus de personnes touchées »

  1. Ce thème très actuel évoqué par Fabienne renvoie pour moi à la peur de l’échec. Le milieu professionnel aujourd’hui est extrêmement difficile pour l’individu (risque de perte d’emploi, surcharge de travail, concurrence…), il doit s’adapter ou rester sur le bord du chemin. En outre, dans cet environnement tendu il se doit de réussir sur tous les fronts : personnel, familial, social. La peur de l’échec oblige l’individu à tout contrôler pour être à la hauteur et rester fort. Dans ce contexte, montrer et écouter ses émotions est souvent perçu comme une marque de faiblesse. Mais opérer un contrôle de soi excessif est fictif puisque nos émotions font partie de nous : les refouler est préjudiciable car les négatives vont s’amplifier et faire des ravages intérieurs, quant aux positives elles apportent une énergie indispensable pour avancer sereinement dans sa vie quotidienne. Montrer et écouter ses émotions est une force et non une faiblesse.

Laisser un commentaire